Le guide de votre bien-être à domicile

Allergie aux pollens

Pollens et allergies croisées

allergie

© MKR Berlin - iStockphoto

L’allergie au pollen est l’une des allergies les plus répandues. Ses symptômes ne sont pas parmi les plus graves, mais elle peut être à l’origine de nombreuses complications.
  1. Qu’est-ce que les allergies croisées ?
  2. Les allergies croisées : de plus en plus fréquentes
  3. Rester vigilant face aux allergies croisées

Qu’est-ce que les allergies croisées ?

Normalement, une réaction allergique a lieu lors du contact entre un système immunitaire « mal réglé » et un allergène. Toutefois, il se peut que des allergènes différents mais proches de celui qui provoque l’allergie deviennent eux-mêmes la cause de nouvelles réactions. Ainsi un sujet allergique à une graminée spécifique va au fil des rencontres pouvoir devenir allergique à d’autres graminées par exemple. Il s’agit là cependant des allergies croisées les plus simples, entre pollens et alimentation, par exemple.

Les allergies croisées : de plus en plus fréquentes

Néanmoins, la nature est parfois bien plus complexe, ce qui ne facilite pas la tâche des allergologues et le quotidien de leurs patients. Il y a encore 20 ans, on soupçonnait à peine ces formes d’allergies croisées. Elles sont, en ce début de XXIème siècle, de plus en plus nombreuses. Ainsi, il a été démontré que les personnes allergiques aux pollens présentent en moyenne deux à trois fois plus d’allergies alimentaires que le reste de la population. La corrélation est vite faite. Les symptômes de l’allergie croisée seront alors une simple combinaison des symptômes de deux allergies. Ainsi en plus des traditionnelles rhinites et conjonctivites ou des irritations de l’appareil respiratoire, le malade ressentira des démangeaisons de l’appareil digestif, développera également un ½dème labial ou un ½dème laryngé avec également de faire une réaction anaphylactique, beaucoup plus grave évidemment.

Rester vigilant face aux allergies croisées

Il faut donc rester extrêmement prudent et ne pas se dire que le rhume des foins est quelque chose d’anodin. Il est essentiel d’être régulièrement suivi par un allergologue et de rester à l’écoute de son corps et des réactions qu’il produit au contact des différents composants de l’environnement. Les allergies croisées les plus fréquemment constatées sont les allergies au pollen du bouleau et celle à certains fruits et légumes, mais aussi celles à l’ambroisie combinée à celle provoquée par certaines épices ou le céleri. Ont été également observées des allergies aux pollens de graminées et une allergie à la tomate, au poivron, voire même à la pomme de terre.