Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Allergie aux pollens : tout savoir sur les antihistaminiques spray nasal

Eternuements répétés, démangeaisons, picotements du nez, parfois des yeux... les allergies déclenchées par l'inhalation de pollens d'arbres (bouleau, aulne, charme...), de graminées (blé, avoine...) ou d'herbes (ambroisie, fleurs des champs...) concernent près de 30 % des Français. Des traitements disponibles en automédication permettent d'apaiser rapidement cet inconfort. S'il n'y a aucune amélioration dans les 48 heures ou si les troubles s'aggravent, il faut consulter un médecin

-Préventif : BionalMedical Allergy (Omega Pharma), environ 10,50 € le spray nasal (140 doses environ). C’est un gel formé d’huiles (sésame et menthe verte) et d’émulsifiants (argile et gomme xanthane) qui devient liquide après agitation et forme un film protecteur sur la muqueuse nasale. A utiliser avant l’apparition des symptômes et à partir de 12 ans. Il faut faire une pulvérisation dans chaque narine 2 à 3 fois par jour.

-Apaisant : Alairgix Rhinite allergique (Cooper), environ 5,10 € le flacon pour pulvérisation nasale de 15 ml (environ 100 pulvérisations). C’est du cromoglYcate de sodium, une molécule qui bloque la libération d’histamine, la substance à l’origine de la réaction allergique. Pour soulager des symptômes de rhinite allergique légers à modérés (démangeaisons, éternuements…). À partir de 6 ans. Il faut faire une pulvérisation dans chaque narine 4 fois par jour.

-Intensif : Humex Rhume des foins (Urgo), environ 6,45 € le flacon de 20 ml pour pulvérisation nasale (100 pulvérisations). C’est de la béclométasone, un dérivé de la cortisone. Pour soulager des symptômes de rhinite allergique modérés à sévères : obstruction, écoulement nasal, éternuements répétés... Ou en cas d’échec d’un traitement local par cromoglycate de sodium. À partir de 15 ans. Il fait faire une pulvérisation dans chaque narine 4 fois par jour et il ne faut pas utiliser plus de 6 semaines.